Une question de courage… politique!


Sans titre

Québec solidaire présentait lançait ce matin sa nouvelle campagne, Courage politique. Amir Khadir et Françoise David ont présenté les enjeux de la campagne, une campagne publique qui prendra une forme de contre-consultation (en référence à la pseudo-consultation du ministre Bachand) et traitera de tarification et de fiscalité.


Sans titre


Sans titre


Le courage des idées


Zoom sur la solidarité


Télégénie

Vingt heures d’auto-gestion dans Pointe-Saint-Charles

Puisque je vous ai parlé du Centre social autogéré (CSA) de Pointe-Saint-Charles dans mon précédent billet, je me rappelle que, oh quelle coincidence, je n’ai toujours pas publié le photo-reportage de l’éviction.

Il était une fois, en mai dernier, un CSA plein de gens motivés qui décida de s’installer dans une manufacture de chandelles abandonnée, sur la rue Saint-Patrick. Le propriétaire, apprenant la nouvelle, demanda à la police de vider la place. Ce qu’elle fit le lendemain, d’une façon assez violente, avant même de lire l’avis d’éviction, d’ailleurs. Les membres du CSA envoyèrent un message via Internet pour demander du renfort, mais comme Pointe-Saint-Charles ce n’est pas la porte d’à côté, j’ai manqué le gros de l’action.

Une promenade dans les rues du quartier commença. La Fanfare anarchiste s’occupait de l’ambiance, tandis que les policiers gardaient quelques yeux sur le groupe.

Ça ressemblait à une simple manifestations qui allait se finir dans un parc ou à une station de métro… mais non, SURPRISE! Le CSA avait prévu un plan B. Le travail reprit donc de plus belle dans un autre bâtiment abandonné…

… mais pas pour longtemps.

Au bout d’un moment rempli de courtoisie policière et de mots d’amour de la part des manifestant(e)s, la marche reprit jusqu’à la station de métro Lasalle, où un retour sur les deux journées et un petit discours d’on-se-reverra-au-prochain-épisode furent prononcés.

Vue nocturne sur le Vieux-Montréal

Le Vieux-Montréal est un secteur de la ville que j’aime bien parcourir le soir, trépied en main, pour sa richesse en photographie urbaine. C’est au mois de mai dernier que j’ai commencé à y aller souvent. Ce début a résulté, entre autres, à ces quelques clichés.

Pour en finir avec Noël

Si vous passez parfois au centre-ville de Montréal dans le temps des fêtes, vous avez sans doute vu le sapin de Noël de la Place Ville-Marie. Enfin, si on peut appeler ça un sapin… Vous avez peut-être aussi vu la fontaine qui fonctionne à l’année longue. Je suis curieux de savoir à quelle température l’eau est maintenue… un volontaire pour y mettre ses doigts?

Ci-dessous une pose en contre-plongée pour insérer la Tour McGill dans la composition: