Dramatik avec cuivres, beat en or

Allier le hip-hop et le jazz, voilà le défi qu’a relevé samedi soir Dramatik sur les planches du Festival de Jazz. Une prestation réussie, une foule considérable, une ambiance débile. D’habitude je trouve une critique sur le web pour éviter de laisser paraitre que je ne sais pas critiquer un spectacle, mais je n’en ai pas trouvé. 😛

Dramatik était accompagné sur scène par la Dame de Pique, Sanya Michel Elie et Jjanice+ au choeur, Anthony Pageot à la batterie, un guitariste et, bien sûr, un brass band! J.Kyll et Imposs sont venus faire revivre Muzion le temps de La vi ti neg, Tibass Kazematik est aussi venu pour un duo et la militante Maguy Metellus s’est improvisée rappeuse afin de faire connaître au public les enjeux entourant l’apartheid que la République Dominicaine fait présentement subir aux Haïtiens et Haïtiennes, de naissance ou d’ascendance, qui habitent son territoire. À titre d’anecdote, Spectra, qui organise le Festival de Jazz et les Francos, refuse que des discours politiques soient prononcés sur ses scènes, ce qui oblige les artistes à contourner les règles.

Place aux photos!

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre - La Dame de Pique
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Muzion rasanble - Dramatik accueille ses anciens collègues de Muzion, dont J.Kyll.
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre - J.Kyll et Imposs sur scène pour faire revivre Muzion
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre - Tibass Kazematik
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre - Maguy Metellus
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Tandem
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Pour plus de photos, voyez ma banque d’images! N’hésitez pas à me contacter pour en utiliser.

Alexandre Désilets aux Francos 2014

Voici quelques images d’Alexandre Désilets lors de son passage sur la scène des Francofolies de Montréal 2014, jeudi en soirée.

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Voilà! Je mettrai bientôt ces photos et celles des Tireux d’Roches dans ma banque d’images.

Trad et danse avec les Tireux d’Roches

Le groupe Les Tireux d’Roches étaient de passage aux Francofolies de Montréal 2014 mardi soir, quatre ans après leur dernière apparition sur les planches de ce festival. Du bon traditionnel originaire de la Mauricie, un public énergique, une belle soirée. Dame Nature fut relativement clémente: une pluie douce durant le spectacle, alors que la drache nationale attendait pile-poil qu’il finisse avant de se déclencher.

On s’élance en photos.

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Voilà! 🙂

Photothérapie avec Dramatik

C’est hier soir que le rappeur nord-montréalais Dramatik, de son vrai nom Bruno Jocelyn, lançait son second album, Radiothérapie, au Théâtre Plaza sur la rue Saint-Hubert. Le quotidien Le Devoir parle de ce nouveau disque dans un article malheureusement réservé à ses abonnés. Voici une sélection de photos issues de la prestation musicale sur scène.

J’en profite pour vous suggérer de visionner le premier vidéoclip issu de cet album, la chanson Radiothérapie.

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Bientôt plus de photos dans ma banque d’images! 🙂

Mise en Demeure: 5 ans de brasse-camarade

Le groupe Mise en Demeure, connu surtout dans le milieu du militantisme étudiant (et de ses ancien(ne)s), prenait place sur scène hier soir aux Katacombes pour souligner son cinquième anniversaire, survenu le 14 décembre dernier.

C’est à pareille date en 2007 que le quatuor, alors formé seulement de deux personnes et connu sous le nom de Brasse-Camarade, fit son entrée dans le monde de la musique au café L’Exode, le café étudiant du Cégep du Vieux-Montréal. Le duo s’était formé à la dernière minute pour monter sur scène lors d’une soirée de financement dont les profits servirent à payer les factures juridiques d’étudiants et d’étudiantes s’étant fait arrêter durant une tentative de bed-in un mois plus tôt.

Je pourrais continuer cette capsule historique pendant plusieurs paragraphes, mais vous n’êtes sans doute pas venu(e)s ici pour ça, alors je garderai ça pour Wikipedia. Voici neuf photos du spectacle.

[photo format= »650″ date= »20130111″ numero= »138″ haut= »662″ desc= »Estelle Estoui qui, avec Patrick Véronneau, est montée sur scène à quelques reprises pour relater des moments marquants de l’histoire du groupe »]

[photo format= »650″ date= »20130111″ numero= »139″ haut= »664″]

Quelques portraits des membres du quatuor.

[photo format= »650″ date= »20130111″ numero= »147″ haut= »662″ desc= »François Forcier, chanteur et guitariste »]

[photo format= »650″ date= »20130111″ numero= »159″ haut= »664″ desc= »Jean-François Ritchie, chanteur et saxophoniste »]

[photo format= »650″ date= »20130111″ numero= »149″ haut= »1000″ larg= »664″ desc= »Alain Savard, bassiste »]

[photo format= »650″ date= »20130111″ numero= »169″ haut= »664″ desc= »Ivan Bricka, claviériste »]

Puis encore un peu d’ambiance!

[photo format= »650″ date= »20130111″ numero= »160″ haut= »664″]

[photo format= »650″ date= »20130111″ numero= »157″ haut= »664″]

[photo format= »650″ date= »20130111″ numero= »187″ haut= »664″]

Exceptionnellement, j’ai mis les photos sur Facebook. Il n’est pas dans un album public, alors utilisez ce lien pour y accéder, que vous soyez mon « ami(e) » ou pas. Enjoy, comme ils disent!

Dans un prochain billet, je vous présenterai Guim Moro et les PKP, le groupe qui a joué en première partie.