Marche pour la science à Ottawa: mitose d’une colère

La Marche pour la science s’est tenue samedi un peu partout dans le monde. De nombreuses personnes ont clamé leur croyance dans les faits scientifiques et réclamé que soit évacuée la pseudoscience des primes de décidions politiques.

Si elle a pris naissance aux États-Unis suite aux mesures adoptées par Donald Trump notamment contre l’Environmental Protection Agency, des groupes citoyens de nombreuses villes se sont appropriés cette marche devant les politiques locales. Chez nous, c’est à Ottawa que j’ai observé l’événement. Environ 600 personnes se sont mobilisées sur la colline du Parlement, où la Marche s’est limitée à un rassemblement, à l’appel du groupe Evidence for Democracy. Les porte-parole ont bien sûr exprimé leur solidarité avec les scientifiques américaines et américains, mais ont aussi rappelé que si les scientifiques de l’appareil public fédéral canadien ont retrouvé leur droit de parole, les coupures initiées par le gouvernement Harper sont encore loin d’avoir toutes été rétablies. Lorsqu’on du dernier discours, le chercheur américain Kin Chan, qui pratique également à l’Université d’Ottawa, a appelé ses consoeurs et confrères à sortir de leurs laboratoires et à prendre le temps de mieux communiquer avec le public quant à l’importance de la science.

Bon, ça suffit les mots, on enchaîne en photos!

Laisser un commentaire