Court métrage: The Maestro

Au risque de donner l’impression que ce blogue en est maintenant un de cinéma (ce qui n’est pas le cas, rassurez-vous 😉 ), je vous présente le court métrage The Maestro. Je vous le présente car, au-delà de l’histoire (elle-même très belle), plusieurs scènes ont été réalisées en prise de vue photographique accélérée («time-lapse», si vous préférez). Les effets de lumières sont sublimes et devraient cadrer dans vos goûts si vous appréciez mes photos de soir. Le film nous raconte l’histoire d’un itinérant qui interprète une musique dans tous les bruits de la ville, même les plus effrayants, et qui, grâce à son balai-éponge, deviendra le Maestro.

Voici donc The Maestro, une réalisation de Adam Anthony.

Court métrage sur la photographie de nuit

Étant un amoureux de la photographie nocturne, je ne peux m’empêcher de vous partager ce court métrage. Réalisé par Mark et Angela Walley, il offre le micro aux photographes Scott Martin et Lance Keimig, qui nous parlent de la photographie de nuit, de peinture lumineuse, des étoiles, etc.

Voici donc Night Photography: Finding your way in the dark, que vous pouvez aussi visionner directement sur le site Vimeo.

Replier un réflecteur pour les nuls

Aujourd’hui, oh joie, le facteur m’apporte le tout nouveau réflecteur que j’ai commandé sur Ebay. Les pancartes électorales font normalement le travail, mais trainer ça dans le bus ce n’est pas évident.

Mais, comble de l’humiliation… je ne suis pas capable de le replier! Voici un vidéo sur Youtube qui m’a fait comprendre le truc.

How to fold a reflector in two easy steps, par Gavin Hoey

Et en voici un second, qui me fait chier tellement le gars fait ça avec style! À peine baveux.

How To Fold A Light Reflector Easy, par davidbichooo

Des fois je me dis que je devrais me lancer dans ce genre de vidéos en français. Y’aurait de la demande!

Vieille entrevue avec Henri Cartier-Bresson

J’ignore en quelle année elle fut tournée, mais voici une entrevue avec Henri Cartier-Bresson, celui qui est considéré comme le père du photojournalisme et de la photographie de rue. Dans les vidéos, il ne semble pas si vieux, alors considérant qu’il est mort à l’âge de 95 ans il y a six ans, cette entrevue doit dater.

Partie 1

Partie 2

Partie 3

12 ans plus tard, Gilbert Duclos s’exprime

Au Québec, quand on fait dans la photo de rue et dans le photojournalisme, on a un problème. Parce que si on veut publier une photo, on doit faire signer une autorisation à toutes les personnes qui y sont présentes, à moins qu’elles soient dans une photo de foule (ce qui est subjectif et aucunement défini par des balises claires). C’est la Cour suprême qui a statué ça en 1998 lors de l’affaire Aubry-Duclos. J’ai toujours l’intention d’en faire un prochain billet.

Douze ans plus tard, Gilbert Duclos, le photographe impliqué dans le procès ci-dessus mentionné, publie un documentaire sur le droit à l’image ici et ailleurs, et sur les impacts des procès en droit à l’image. Un vidéo à voir absolument si le sujet vous touche ou vous intéresse.