Politisés de jour comme de nuit

Pour souligner plusieurs nouvelles entrées en grève d’associations étudiantes aujourd’hui, le Conseil régional de l’ASSÉ à Montréal (CRAM), le bras régional de l’association nationale, conviait la population étudiante à une manifestation dont le point de départ était au parc Émilie-Gamelin. Le rassemblement ayant eu lieu à 16 heures, ça sentait la manifestation de soir!

Et j’ai été gâté. 🙂

Tout d’abord, quelques portraits pris sur le lieu de rassemblement.

[photo format= »650″ date= »20120220″ numero= »003″ haut= »664″]

[photo format= »650″ date= »20120220″ numero= »036″ haut= »1000″ larg= »664″]

[photo format= »650″ date= »20120220″ numero= »120″ haut= »664″]

Ensuite, parce que c’est toujours commode, une photo classique de la bannière de tête, alors que le cortège remontait la rue Sanguinet après être passé près du Cégep du Vieux-Montréal.

[photo format= »650″ date= »20120220″ numero= »176″ haut= »664″]

Et, finalement, mon moment préféré de la soirée, la manifestation de soir!

[photo format= »650″ date= »20120220″ numero= »333″ haut= »664″]

[photo format= »650″ date= »20120220″ numero= »315″ haut= »1000″ larg= »669″]

Comme toujours, ces photos, ainsi que d’autres, seront bientôt sur ma banque d’images.

Faire sa fête à la Bourse

Dans mon billet précédent, je me concentrais sur le côté le plus médiatisé de ce blocage de la Tour de la Bourse, jeudi matin, soit l’intervention policière musclée du côté de l’hôtel Delta. Mais au-delà des coups de bâton, une ambiance beaucoup plus festive régnait aux autres côtés du quadrilatère.

[photo format= »650″ date= »20120216″ numero= »018″ haut= »670″]

[photo format= »650″ date= »20120216″ numero= »047″ haut= »664″]

[photo format= »650″ date= »20120216″ numero= »074″ haut= »670″]

Je vous avais promis des photos plus joyeuses, la photo suivante s’impose donc! Si quelqu’un peut me confirmer que c’est bien le groupe BROUHAHA, ça serait gentil! 🙂

[photo format= »650″ date= »20120216″ numero= »334″ haut= »664″ titre= »Faire sourire un policier: fait! »]

Vous pouvez voir mes photos de l’événement dans ma banque d’images. D’autres s’y ajouteront au fil du temps.

Monsieur l’agent s’en va à l’hôtel

Hier matin, La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics (qui aurait vraiment besoin d’un acronyme officiel… héhéhé) appelait les militant(e)s de tous les horizons à bloquer l’accès au Centre de commerce mondial. Mais celui-ci ayant été préventivement fermé, selon ce qu’on m’a dit, le groupe a traversé la rue avec ses cliques, s’est claques et ses banderoles pour bloquer la Tour de la Bourse ainsi que l’hôtel Delta, celle-ci étant aussi une porte vers la tour.

Si le blocage des autres accès à la tour s’est déroulé dans le calme, la direction de l’hôtel n’a pas trop apprécié d’avoir des « pouilleux » sur son terrain et a demandé à la police d’intervenir. Ce que celle-ci a fait progressivement jusqu’à midi, environ, où tou(te)s les manifestant(e)s étaient hors du terrain de l’hôtel… mais où celui-ci était ironiquement encore bloqué par la police.

[photo format= »650″ date= »20120216″ numero= »440″ haut= »664″]

[photo format= »650″ date= »20120216″ numero= »467″ haut= »670″]

Je vais sortir davantage de photos, surtout de l’activité aux autres portes. Car il n’y a pas seulement eu de l’action avec la police, il y a eu toutes sortes d’autres choses.

Les artefacts de l’occupation

Avant de débuter ce billet, mon premier en cette année de fin du monde, je tiens à souhaiter à vous tous et toutes une excellente année 2012. Que la santé vous suive tout au long du calendrier et que vos projets se réalisent avec succès! 🙂

Vous connaissez mon amour pour la photographie urbaine. C’est donc sur ce thème que j’ai voulu amorcer mon année photographique. Destination: le Quartier International et ses environs. Quoi de mieux qu’un classique en cette journée froide. De pas en pas, mes chaussures m’ont entraîné vers le Square Victoria, où j’ai pu voir quelques vestiges d’Occupons Montréal qui ont survécu au temps qui s’écoule.

Comme pour rappeler aux passant(e)s que l’indignation demeurait bien vivante, malgré la disparition des tentes.

[photo format= »650″ date= »20120104″ numero= »050″ haut= »664″]

[photo format= »650″ date= »20120104″ numero= »054″ haut= »664″ titre= »Négocier la paix avec l’ennemi »]

[photo format= »650″ date= »20120104″ numero= »061″ haut= »664″]

[photo format= »650″ date= »20120104″ numero= »065″ haut= »664″]

Actionnaires vs AMF… avec Amir Khadir et des indignés

Imaginez une manifestation rassemblant des militant(e)s de gauche avec des acteurs de la bourse. Ça s’est passé aujourd’hui, au Square Victoria, devant la Tour de la Bourse. Oui oui, je vous assure!

L’histoire entourant cette manifestation remonte à plus d’un an et demi. Stéphane Robert et Lorenzo D’Alesio sont alors respectivement président et chef de l’exploitation, et simple actionnaire, de la compagnie Raymor, à Boisbriand. L’entreprise est, à l’époque, une société par actions cotée en bourse, mais ses trois principaux actionnaires veulent la privatiser, c’est à dire d’en faire une entreprise à trois propriétaires, loin de la bourse. Mais pour ne pas devoir racheter les parts de tous les actionnaires minoritaires, les trois actionnaires en question ont, selon les deux personnes nommées plus haut, magouillé pour envoyer la compagnie en faillite, afin que les actions ne valent plus rien, pour ensuite la faire racheter par des complices en tant que société privée. Le tout sous l’oeil passif de l’Autorité des marchés financiers, malgré tout plein de conflits d’intérêts.

Vous ne comprenez pas trop? Ne vous en faites pas, moi aussi je m’y perds un peu. C’est pour ça que je suis photographe et non spéculateur boursier. 😛

La manifestation, qui ressemblait plus à une conférence de presse qu’à une manifestation, s’est fait en présence de MM. Robert et D’Alesio, qui ont dénoncé la non-évolution du dossier à l’AMF et réclamé une meilleure protection légale et judiciaire des petits investisseurs. Ils ont dit parler au nom de tous les actionnaires floués de Raymor, mais aussi de ceux de BioSyntech, une autre entreprise au cas nébuleux. Amir Khadir, de Québec solidaire, était aussi présent, en plus de quelques personnes d’Occupons Montréal… et de beaucoup de médias.

Donc, vous les attendez, voici les photos.

[photo format= »650″ date= »20111204″ numero= »044″ titre= »La quête » desc= »Lorenzo D’Alesio et Stéphane Robert »]

[photo format= »650″ date= »20111204″ numero= »011″ desc= »Stéphane Robert »]

[photo format= »650″ date= »20111204″ numero= »117″ titre= »Amertume » desc= »Lorenzo D’Alesio »]

[photo format= »650″ date= »20111204″ numero= »177″ desc= »L’Autorité des marchés financiers, dont les bureaux sont dans la Tour de la Bourse »]

Si l’histoire vous intéresse, je vous recommande les textes des journalistes Michel Girard (La Presse) et de Jean-François Cloutier (Argent). AJOUT: Publiés aujourd’hui, les textes de Radio-Canada et de Metro, malheureusement non-signés.