Tes JPG n’ont rien coûté, ou comment ne pas passer pour le méchant

Mise en situation classique. Vous prenez connaissance d’un spectacle dans un café ou une petite salle et avez envie de le photographier. Vous l’avisez de votre présence et, lorsqu’il voit vos photos, les veut toutes, en haute résolution, sans aucun logo de copyright, et évidemment gratuitement. Comment réagir sans passer pour le méchant, et comment éviter de tracer le terrain en avance vers ce scénario désagréable?

Pascal, photographe et blogueur, a publié un billet sur une telle situation. Un de ses amis écrit à l’artiste pour lui demander la permission de photographier, en échange de quelques photos pour le web, mais sans trop préciser de conditions, puis invite Pascal à faire équipe avec lui. Évidemment, après coup, l’artiste leur demande le beurre, l’argent du beurre et le cul de la beurrière. Pascal demande conseil et retours d’expériences à ses camarades de la blogosphère, et je me suis lancé.

C’est sur le blogue Photoglobe, à la suite du billet L’exploitation du numérique. Cliquez ici pour lire mon commentaire!

Sous les airs de Nick Pensato

Nick Pensato et ses musiciens étaient hier soir les invités de l’arrondissement de Montréal-Nord, où ils ont joué en plein air au parc Eusèbe-Ménard.

Je découvrais les installations de ce parc pour la première fois, c’était un sacré défi de réussir mes compositions. D’abord, la très faible hauteur de la scène nous force à faire triplement attention à ne pas bloquer la vue des spectateurs. Ensuite, la présence abondante de lutrins et de pieds de micros de musiciens très compactés était un obstacle aux photos. Ça forçait à être plus observateurs.

Voici une sélection de photos de l’événement.

[photo date= »20110804″ dossier= »04-nick-pensato » numero= »002″ desc= »Gilles Deguire, maire de l’arrondissement, a souhaité la bienvenue aux spectateurs et présenté les artistes. » haut= »669″]

[photo date= »20110804″ dossier= »04-nick-pensato » numero= »225″ haut= »669″]

[photo date= »20110804″ dossier= »04-nick-pensato » numero= »022″ haut= »664″]

[photo date= »20110804″ dossier= »04-nick-pensato » numero= »061″ haut= »762″]

[photo date= »20110804″ dossier= »04-nick-pensato » numero= »080″ haut= »922″ desc= »Nick Pensato, accordéoniste et musicien principal du groupe »]

[photo date= »20110804″ dossier= »04-nick-pensato » numero= »116″ larg= »664″ haut= »1000″]

[photo date= »20110804″ dossier= »04-nick-pensato » numero= »213″ haut= »749″ desc= »Yvon Cuillerier, violoniste invité »]

[photo date= »20110804″ dossier= »04-nick-pensato » numero= »224″ haut= »756″]

Paul Cargnello dans ma lentille

Hier soir, le chanteur Paul Cargnello était en visite aux Francofolies, accompagné de ses quatre musiciens. La nuit n’était pas encore installée que le chanteur «franglophone», comme il aime se qualifier, faisait vibrer le public qui a trippé du début à la fin. Voici donc le spectacle au format JPG.

[photo date= »20110616″ numero= »030″ dossier= »16-paul-cargnello » haut= »698″]

[photo date= »20110616″ numero= »013″ dossier= »16-paul-cargnello » larg= »669″ haut= »1000″]

[photo date= »20110616″ numero= »071″ dossier= »16-paul-cargnello » larg= »647″ haut= »1000″]

[photo date= »20110616″ numero= »081″ dossier= »16-paul-cargnello » haut= »664″]

[photo date= »20110616″ numero= »115″ dossier= »16-paul-cargnello » haut= »680″]

[photo date= »20110616″ numero= »216″ dossier= »16-paul-cargnello » haut= »669″]

[photo date= »20110616″ numero= »133″ dossier= »16-paul-cargnello » haut= »669″]

[photo date= »20110616″ numero= »134″ dossier= »16-paul-cargnello » haut= »669″]

[photo date= »20110616″ numero= »173″ dossier= »16-paul-cargnello » haut= »712″]

Dramatik aux Francofolies: superbe heure hip-hop

Hier soir, Dramatik prenait place sur scène aux Francofolies pour une heure de hip-hop. On me l’avait recommandé, j’y allais par curiosité, et j’ai passé une superbe soirée. Pourtant, plusieurs d’entre vous connaissez mon faible amour du hip-hop. 😉 Dramatik était entouré entre autre de la Dame de Pique et de plusieurs musiciens, ce qui donnait une touche moins «beat» et plus «musique» au spectacle. Le résultat était très bon.

Trève d’analyse musicale pas développée, voici une sélection des photos que j’y ai prises.

[photo date= »20110611″ numero= »185″ dossier= »11-eve-cournoyer-dramatik » haut= »733″]

[photo date= »20110611″ numero= »242″ dossier= »11-eve-cournoyer-dramatik » haut= »664″]

[photo date= »20110611″ numero= »248″ dossier= »11-eve-cournoyer-dramatik » haut= »693″]

[photo date= »20110611″ numero= »260″ dossier= »11-eve-cournoyer-dramatik » haut= »786″]

[photo date= »20110611″ numero= »294″ dossier= »11-eve-cournoyer-dramatik » haut= »617″]

[photo date= »20110611″ numero= »302″ dossier= »11-eve-cournoyer-dramatik » haut= »1000″]

[photo date= »20110611″ numero= »324″ dossier= »11-eve-cournoyer-dramatik » haut= »664″]

[photo date= »20110611″ numero= »348″ dossier= »11-eve-cournoyer-dramatik » haut= »664″]

[photo date= »20110611″ numero= »364″ dossier= »11-eve-cournoyer-dramatik » haut= »664″]

[photo date= »20110611″ numero= »400″ dossier= »11-eve-cournoyer-dramatik » haut= »664″]

[photo date= »20110611″ numero= »411″ dossier= »11-eve-cournoyer-dramatik » haut= »590″]

[photo date= »20110611″ numero= »418″ dossier= »11-eve-cournoyer-dramatik » haut= »664″]

Ces photos, et beaucoup d’autres, sont également disponibles dans ma banque d’images pour achat de licence.

Coup de pouce pour l’OPDS

Le 6 octobre dernier se tenait au Club Soda le spectacle-bénéfice de l’Organisation populaire des droits sociaux (OPDS) de Montréal. Au menu: Eve Cournoyer, Paul Cargnello, Yvon Deschamps et Richard Desjardins.

Ce billet vient donc compléter la mini-série entamée avec celui sur la conférence de presse annonçant le spectacle.

Le spectacle s’est d’abord ouvert avec une courte présentation théâtrale par une des fondatrices de l’OPDS.


Sans titre

Eve Cournoyer est ensuite montée sur scène, armée de sa guitare…


Sans titre

… pour plus tard être rejointe et relayée par Paul Cargnello, avec qui elle a fait profiter le public de son « reggae blanc » avant de lui céder la scène.


Sans titre


Sans titre


Sans titre

Je ne croyais pas que je verrais un jour Yvon Deschamps sur scène. Bien qu’il n’ait jamais vraiment pris sa retraite malgré ses deux annonces à cet effet, on sent qu’il baissera progressivement la cadence, âge oblige. Mais je fus gâté, l’espace d’une courte prestation ce soir-là, car ce que M. Deschamps nous a servi était superbe. Un mélange de vieux et moins vieux sketchs adaptés pour la soirée. J’en ai ri en masse!


Sans titre

Puis, dernière prestation mais non la moindre, Richard Desjardins.


Sans titre


Sans titre


Sans titre

Fin! Avec des applaudissements bien nourris.


Sans titre