Partis politiques: une pensée pour les photographes!

La campagne électorale est en marche. Celle-ci se joint donc aux Olympiques pour toujours mieux nous donner une écoeurantite aigüe des journaux et des bulletins de nouvelles.

Pour le personnel des médias et les pigistes, toutefois, c’est une manne. Dans le contexte où les employeurs rivalisent d’imagination pour couper l’offre de travail, et en pleine saison creuse que sont les vacances d’été, ce sera une bouffée d’oxygène sur laquelle personne ne crachera.

Mais voici que ce matin, un parti politique, en l’occurrence Québec solidaire, a annoncé aux médias par voie de communiqué qu’il leur donnerait accès librement à une banque d’images régulièrement maintenue. Même si je suis loin de vivre de la photographie, laissez-moi vous dire que ça enrage.

Ça enrage, mais aussi ça surprend, car il s’agit de Québec solidaire, un parti qui lutte contre les abus patronaux et qui a fait preuve d’une solidarité sans faille envers les lock-outé(e)s du Journal de Montréal lors du conflit qui s’est étiré pendant plus de deux ans. Rappelons que ce qui a permis à Quebecor de proposer autant de suppressions de postes et d’en imposer une bonne partie dans un conflit de travail au rapport de force complètement déséquilibré, c’est la convergence, mais c’est aussi cette facilité qu’ont les médias à se faire donner plein de contenu tout cuit dans le bec. Si le parti de gauche ne peut évidemment pas contrôler ce que ses militants et militantes font des photos qu’ils et elles prennent, une certaine cohérence venant de l’organisation du parti aurait été de mise.

Je conclue en lançant un appel à tous les partis. Ne cédez pas à la tentation de faire tourner dans les médias des images favorables. Gardez à l’esprit que des travailleurs et des travailleuses mangent et se logent grâce au travail de photographie qu’offrent les médias. Jouer le jeu de ceux-ci, c’est pousser plus de photographes vers la précarité et encourager de nouveaux conflits de travail.

Et personne ne veut ça.

Option Nationale et Québec solidaire, le premier pacte

Hier après-midi, à la Place de la Dauversière (face à l’Hôtel de ville de Montréal), deux partis politiques ont fait un pas pour réduire la division du vote. En vue de la campagne électorale imminente, Jean-Martin Aussant, chef d’Option Nationale, et Françoise David, co-porte-parole de Québec solidaire, ont annoncé un pacte de « non-agression » dans Gouin et Nicolet-Bécancour, où ces deux personnes ne verront pas l’autre parti lui opposer une candidature.

[photo format= »650″ date= »20120725″ numero= »009″ haut= »664″ desc= »Jean-Martin Aussant, chef d’Option Nationale, et Françoise David, co-porte-parole de Québec solidaire, arrivent à la Place de la Dauversière pour une conférence de presse commune où ils annonceront un pacte de non-agression dans Gouin et Nicolet-Bécancour. Tous deux arborent le carré rouge. »]

[photo format= »650″ date= »20120725″ numero= »096″ haut= »670″ desc= »Françoise David, co-porte-parole de Québec solidaire, alors accompagnée de Jean-Martin Aussant, chef d’Option Nationale, s’adresse aux médias présents à la Place de la Dauversière alors qu’ils annoncent un pacte de non-agression dans Gouin et Nicolet-Bécancour. »]

[photo format= »650″ date= »20120725″ numero= »125″ haut= »664″ desc= »Jean-Martin Aussant, chef d’Option Nationale, discute avec quelqu’un présent à la Place de la Dauversière suite à l’annonce d’un pacte de non-agression dans Gouin et Nicolet-Bécancour. Il arbore un carré rouge. »]

Les photos sont bien entendu disponibles dans ma banque d’images.

Québec solidaire parle d’union

Mercredi après-midi, Québec solidaire a convoqué les médias devant l’Église du Saint-Esprit, rue Masson, dans la circonscription prisée par Françoise David. Elle et Amir Khadir ont annoncé la réaction du parti à l’appel à un front uni des partis souverainistes en vue des prochaines élections.

[photo format= »650″ date= »20120620″ numero= »023″ haut= »670″]

[photo format= »650″ date= »20120620″ numero= »042″ haut= »670″]

[photo format= »650″ date= »20120620″ numero= »064″ haut= »670″]

Ces images et quelques autres sont disponibles dans ma banque d’images, bien entendu.

Ces candidats qui veulent devenir… candidat

Hier soir, l’association de Québec solidaire dans Hochelaga-Maisonneuve conviait ses membres à choisir qui sera leur candidat aux prochaines élections. Selon les dires de plusieurs, c’est la première fois que le parti doit choisir entre deux personnes. Une soirée qui a vu passer au micro le candidat Alexandre Leduc (élu), la candidate Minerva Gutierrez, le président de campagne et candidat dans Rosemont François Saillant ainsi qu’Amir Khadir. Le tout au CAP Saint-Barnabé, un organisme communautaire installé dans l’ancienne église Saint-Barnabé-Apôtre.

[photo format= »650″ date= »20120131″ numero= »043″ haut= »664″ desc= »Alexandre Leduc »]

[photo format= »650″ date= »20120131″ numero= »133″ haut= »664″ desc= »Minerva Gutierrez »]

[photo format= »650″ date= »20120131″ numero= »138″ haut= »664″ desc= »François Saillant »]

J’ai ajouté ces photos et d’autres dans ma banque d’images. Médias de toute envergure, n’hésitez pas à me contacter pour en faire usage!

Amir Khadir clôt le congrès de Québec solidaire

Cette fin de semaine avait lieu le congrès de Québec solidaire. Je n’ai pas couvert le congrès entier, je suis juste allé pour le point de presse final et le discours de clôture… pour lequel j’ai raté la moitié de Françoise David.

Alors voici une sélection avec Amir Khadir.

[photo format= »650″ date= »20111211″ haut= »664″ numero= »012″]

[photo format= »650″ date= »20111211″ haut= »664″ numero= »053″]

[photo format= »650″ date= »20111211″ haut= »1000″ larg= »664″ numero= »021″]