L’union de l’alliance et de la coalition annonce une manifestation

C’est ce matin que la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics (que j’appellerai désormais «COTPSP», si vous le voulez bien 😛 ) et l’Alliance sociale annonçaient l’organisation d’une manifestation commune pour le 12 mars prochain. Grosse conférence de presse avec un arrière-plan de chair et d’os devant lequel Claudette Carbonneau (Confédération des syndicats nationaux), Alexa Conradi (Fédération des femmes du Québec), Réjean Parent (Centrale des syndicats du Québec) et Marie-Eve Rancourt (COTPSP) ont pris la parole.

Avis aux médias: ces photos, ainsi que d’autres, sont disponibles pour publication via le service Photoshelter.


Sans titre


Sans titre


Sans titre


Sans titre

Le traditionnel 1er mai syndical

Comme à chaque année, les centrales syndicales ont pris d’assaut les rues de Montréal pour la traditionnelle marche des travailleurs et des travailleuses du 1er mai. Une faible participation cette année, comparativement aux années précédentes. Je me suis quand même immiscé parmi les gens pour vous ramener quelques images.

On commence à la station de métro Lionel-Groulx, où a eu lieu le rassemblement. Lieu classique où on se rassemble entre convaincus, où on essaie de battre le record du plus long retard pour le départ de la manifestation, où on écoute quelques discours… et la musique de la troupe de percussions Kumpa’Nia!

Sans titre
1. Sans titre (voir sur Flickr)

Que la liberté fleurisse
2. Que la liberté fleurisse (voir sur Flickr)

Sans titre
3. Sans titre (voir sur Flickr)

Sans titre
4. Sans titre (voir sur Flickr)

Sans titre
5. Sans titre (voir sur Flickr)

Et on se met en marche. DU métro Lionel-Groulx au parc Saint-Gabriel, dans Pointe-Saint-Charles. Une petite marche de 15 minutes, qu’on a ralenti pour en faire une manifestation de 45 minutes. Faut croire que des militants syndicaux, ça se fatigue vite…

Sans titre
6. Sans titre (voir sur Flickr)

Sans titre
7. Sans titre (voir sur Flickr)

Sans titre
8. Sans titre (voir sur Flickr)

À qui le pont?
9. À qui le pont? (voir sur Flickr)

Sans titre
10. Sans titre (voir sur Flickr)

Sans titre
11. Sans titre (voir sur Flickr)

On finit ça avec un hommage à Michel Chartrand, un texte lu par sa petite fille.

Sans titre
12. Sans titre (voir sur Flickr)

Budget: le peuple se prononce

Nul besoin de vous raconter la manifestation de jeudi au centre-ville et dans le quartier des affaires, les médias l’ont assez fait. Mais je vais quand même me permettre de vous présenter quelques photos.

Sans titre
Sans titre

Sans titre
Sans titre

Schtroumpf contribuable
Schtroumpf contribuable

La rage du peuple
La rage du peuple

Sans titre
Sans titre

Sans titre
Sans titre

Sans titre
Sans titre

Estrade improvisée
Estrade improvisée

La richesse existe, elle est dans la poubelle
La richesse existe, elle est dans la poubelle

Bourses d’études et niaisage fédéral-provincial

Ahhhhh j’avais hâte de publier ces photos. Désolé pour le retard, je devais m’assurer de ne pas faire de cadeau à la police.

C’était le 2 décembre dernier. Dans la foulée de la création du Programme canadien de bourses d’études, l’Association pour une solidarité syndicale étudiante manifestait pour réclamer que le Québec reçoive sa part de l’argent investi. Les étudiant(e)s ont d’ailleurs obtenu gain de cause récemment à ce sujet, bien que Québec semble vouloir en prendre une partie pour payer la dette. Au programme, une marche et deux occupations: le hall d’entrée de l’Agence du revenu du Canada et le bureau de comté du ministre Bachand, sur Côte-des-Neiges.

Facebookiens et Facebookiennes, vous pouvez voir et commenter ces photos et quelques autres sur la page de l’événement, dans la section des photos.

Vingt heures d’auto-gestion dans Pointe-Saint-Charles

Puisque je vous ai parlé du Centre social autogéré (CSA) de Pointe-Saint-Charles dans mon précédent billet, je me rappelle que, oh quelle coincidence, je n’ai toujours pas publié le photo-reportage de l’éviction.

Il était une fois, en mai dernier, un CSA plein de gens motivés qui décida de s’installer dans une manufacture de chandelles abandonnée, sur la rue Saint-Patrick. Le propriétaire, apprenant la nouvelle, demanda à la police de vider la place. Ce qu’elle fit le lendemain, d’une façon assez violente, avant même de lire l’avis d’éviction, d’ailleurs. Les membres du CSA envoyèrent un message via Internet pour demander du renfort, mais comme Pointe-Saint-Charles ce n’est pas la porte d’à côté, j’ai manqué le gros de l’action.

Une promenade dans les rues du quartier commença. La Fanfare anarchiste s’occupait de l’ambiance, tandis que les policiers gardaient quelques yeux sur le groupe.

Ça ressemblait à une simple manifestations qui allait se finir dans un parc ou à une station de métro… mais non, SURPRISE! Le CSA avait prévu un plan B. Le travail reprit donc de plus belle dans un autre bâtiment abandonné…

… mais pas pour longtemps.

Au bout d’un moment rempli de courtoisie policière et de mots d’amour de la part des manifestant(e)s, la marche reprit jusqu’à la station de métro Lasalle, où un retour sur les deux journées et un petit discours d’on-se-reverra-au-prochain-épisode furent prononcés.