Maisonneuve, Adil Charkaoui, la manif, la contre-manif, le message, pis toute

Après la manifestation avortée de PEGIDA hier, un autre face à face était annoncé aujourd’hui. Un groupe se présentant comme le Collectif pro-charte a appelé à une manifestation devant le Collège de Maisonneuve afin de s’opposer aux cours que l’imam et militant musulman Adil Charkaoui y donne. L’association étudiante du collège, la SOGEECOM, a quant à elle appelé à une réplique.

Contrairement à la veille, la manifestation controversée a bel et bien eu lieu. Au plus fort de l’événement, une vingtaine de personnes ont répondu à l’appel du collectif versus une soixantaine pour l’association étudiante. Une altercation physique entre les deux groupes a eu lieu au tout début de l’événement (CBC en parle) au point où un supporteur du collectif a été arrêté. Un cordon de policiers et policières a séparé les deux groupes pour le reste de la manifestation.

Bien que le Collectif pro-charte se défende d’être raciste, c’est le message qui est ressorti de sa moitié d’événement. Des slogans racistes comme « à bas l’islam » ou violents comme « à mort les intégristes », une entrevue aux médias où un manifestant parlait d’envahissement du Québec par les musulmans et musulmanes, un amalgame répété entre islam et terrorisme, une pancarte « catholique contre l’islamisation », sans compter les commentaires des gens, tout y était pour que ce rassemblement prenne une allure des plus rétrogrades. L’absence de banderole ou de discours officiel n’a pas aidé à dissiper cette allure.

On enchaine en photos. Voyez l’album complet dans ma banque d’images et n’hésitez pas à me contacter pour en utiliser!

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Les candidats libéraux débattent

Dimanche, la photographie m’a une fois de plus ramené vers le Collège de Maisonneuve, là où s’est déroulée mon expérience dans le mouvement étudiant. Mais contrairement aux fois précédentes, où des manifestations ou conférences étaient l’objet de mon intérêt, c’est l’antipode qui fut mon centre d’attention: le premier débat des candidats à la chefferie du Parti Libéral du Québec (PLQ) que je couvrais pour Faits et Causes.

Voici huit des photos que j’ai retenues. On commence avec les trois candidats.

[photo format= »650″ date= »20130113″ numero= »021″ haut= »662″ desc= »Pierre Moreau »]

[photo format= »650″ date= »20130113″ numero= »017″ haut= »662″ desc= »Philippe Couillard »]

[photo format= »650″ date= »20130113″ numero= »045″ haut= »662″ desc= »Raymond Bachand »]

[photo format= »650″ date= »20130113″ numero= »002″ haut= »664″]

Trois photos sur l’ambiance ou avec une touche plus artistique.

[photo format= »650″ date= »20130113″ numero= »014″ haut= »662″ desc= »Dominique Poirier, journaliste à Radio-Canada, animait le débat. À sa gauche, les partisans et partisanes de Pierre Moreau, qui portent un chandail de campagne. »]

[photo format= »650″ date= »20130113″ numero= »023″ haut= »1000″ larg= »664″]

[photo format= »650″ date= »20130113″ numero= »030″ haut= »663″ desc= »Le débat au travers d’une caméra de télévision »]

Je termine sur une photo un peu cocasse. Quelques minutes avant le débat, une séance de prise d’images fut tenue afin de permettre aux médias de prendre une photo des trois candidats réunis et pas derrière les lutrins. Beaucoup de médias ont utilisé les photos issues de cette séance.

Pour ma part, ce genre de pose ne m’intéresse pas vraiment alors j’ai laissé les autres photographes et caméramans se « garocher »… pour ensuite trouver la scène plutôt drôle.

Voici, mes ami(e)s, le monde des médias de masse!

[photo format= »650″ date= »20130113″ numero= »001″ haut= »664 »]

J’ajouterai ces photos bientôt à ma banque d’images. En attendant, en cas de besoin, contactez-moi directement.

Le photographe, l’assemblée et le huis clos

C’en est rendu presque une tradition, je me suis déplacé ce midi au Collège de Maisonneuve pour photographier l’assemblée générale de grève de mon ancienne association étudiante. Pour être franc, j’étais nerveux pour ses militant(e)s actuel(le)s: ma dernière assemblée de grève illimitée étant celle d’octobre 2007, soit une plutôt violente émotionnellement et verbalement, et ce scénario s’étant un peu répété (j’insiste sur le un peu…) dans une assemblée de grève d’un jour plus récemment, une petite crainte ne voulait pas s’en aller.

Malheureusement, tôt dans la plénière, un membre a demandé le huis clos et l’a fait adopter sans aucune difficulté. Exit, donc, le photographe. Néanmoins, voici quelques images que j’ai eu le temps de prendre.

[photo date= »20120221″ format= »650″ numero= »010″ haut= »670″ desc= »Mathieu Jobin, président de l’assemblée »]

[photo date= »20120221″ format= »650″ numero= »016″ haut= »669″ titre= »L’armée » desc= »Et, ça c’est un seul des deux gymnases, l’autre étant encore plus dense! »]

[photo date= »20120221″ format= »650″ numero= »026″ haut= »664″ desc= »Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de la CLASSE »]

[photo date= »20120221″ format= »650″ numero= »021″ haut= »670″]

Un peu plus de photos sont disponibles dans ma banque d’images. Meilleure chance lors d’une prochaine assemblée! 😛

L’émotion des manifs

Comme beaucoup le savent, c’est le mouvement étudiant qui a enraciné en moi cette passion pour le photojournalisme, déjà entamée à l’école secondaire. Traversant la grande grève de 2005 avec mon petit Sony DSC-P32, puis les années 2006 et 2007 avec mon Canon Powershot S2 IS, les manifestations furent un véritable terrain de jeu visuel.

Je vous présente ici une photo prise le 26 octobre 2007 à l’aide de mon ancien Canon S2. Elle fut prise à l’occasion d’une manifestation théâtrale contre le dégel des frais de scolarité lors de l’inauguration de la clinique dentaire du Collège de Maisonneuve. À l’origine, la ministre Michelle Courchesne devait être présente mais avait finalement annulé. Le slogan principal était « Michelle Courchesne va se casser les dents sur le dégel », ou quelque chose du genre.

Certes, la photo regroupe plusieurs défauts techniques, entre autres sa netteté. Mais j’adore l’émotion que la photo diffuse: le plaisir de manifester. Voici donc la photo.

[photo date= »20071026″ numero= »IMG_1027″ larg= »750″ haut= »1000″]

Ce billet ainsi que le précédent m’apportent une idée: présenter chaque lundi une photo datant de mes premiers temps en photographie. Même si elles ne sont généralement pas des succès techniques ou de composition, je sélectionnerai une photo qui m’a particulièrement rendu fier à l’époque et que j’apprécie encore aujourd’hui.

J’essaierai de mieux tenir le rythme qu’avec les liens du vendredi… *sifflement*

Amir Khadir en visite au Collège de Maisonneuve

Hier midi, suite à l’invitation du journal étudiant Le Trait d’union, Amir Khadir a donné une brève conférence devant les étudiant(e)s du Collège de Maisonneuve. Au menu, les élections de la veille et l’accession à la souveraineté. Voyez aussi quelques autres photos dans ma banque d’images sur Photoshelter.


Sans titre


Sans titre [acheter une licence]


Sans titre [acheter une licence]


L’échange

Ma photo cocasse du jour: cette photo qui aurait dù être classée ratée, mais qui émet une hypothèse sur la réaction du politicien devant un député conservateur…


Passionné

Puis à la fin, les étudiant(e)s ont eu droit à un point de presse juste sous leurs yeux. M. Khadir y présentait la réaction de Québec solidaire aux résultats du scutin de lundi.


Sans titre [acheter une licence]