La brutalité policière au banc des accusés… sans répression

C’était la stupéfaction dans le visage des manifestantes et manifestants qui ont fait acte de présence jusqu’à la fin de la manifestation contre la brutalité policière d’hier soir. Certaines personnes exprimaient une incompréhension, d’autres même du déni. Il faut dire que le nombre d’arrestations a atteint une hauteur sans précédent pour cet événement annuel: zéro.

Un article à lire chez 99%Média! Photo en couverture par Isabelle Lévesque.

Répression d’une manifestation contre la répression

C’est à l’appel de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) qu’une manifestation s’est formée au Carré Saint-Louis, près de la station de métro Sherbrooke. Un mouvement qui s’est déroulé dans le calme, de l’aveu même de plusieurs policiers sur les ondes du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), mais qui s’est quand même conclu entre murs et boucliers.

À lire chez 99%Média!

Photo: Capture d’écran tirée de la diffusion en direct de Simon Lussier pour 99%Média

Dans la rue en mémoire d’Alain Magloire

Retour en arrière. Lundi, devant le terminus d’autocars, la police ouvrait le feu sur Alain Magloire, un itinérant souffrant de problèmes mentaux, alors qu’il se faisait menaçant et agressif avec un marteau en mains. Comme l’habitude le veut, le scepticisme s’est installé au-dessus de la version policière de l’histoire, mais cette fois il est nourri grâce à des témoins oculaires qu’a rencontrés le journaliste de La Presse David Santerre.

Une vigile de commémoration a donc suivi hier soir. Partie du parc Émilie-Gamelin vers le quartier général du SPVM avec, évidemment, un arrêt devant le terminus, la vigile a rassemblé environ une centaine de personnes. Voici sept images que je vous ai rapportées de l’événement.

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »662″ numero= »002″]

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »662″ numero= »005″]

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »662″ numero= »007″]

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »662″ numero= »009″]

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »662″ numero= »012″]

Ci-dessous, le militant Benoit Valiquette remet un marteau en plastique aux policiers devant leur quartier général, symbole que les troupes ont évidemment ignoré.

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »662″ numero= »014″]

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »685″ numero= »017″]

Une histoire à suivre!

Braver l’hiver contre la brutalité policière

Hier, toute la journée, des manifestants et manifestantes contre la brutalité policière ont confronté la contre-attaque hivernale de Dame Nature pour se rassembler devant le bureau montréalais de la Première ministre Pauline Marois, coin McGill College et Sherbrooke. Le groupe réclamait une enquête publique et indépendante sur les agissements de la police, principalement lors des manifestations mais aussi à d’autres moments.

Dans les moments où j’étais présent, il se maintenait environ 30 à 40 personnes à la fois. Plusieurs photos étaient exposées sur place, mais, petite ombre au tableau, aucun crédit n’était accordé. Souhaitons que cette erreur sera corrigée la prochaine fois. Sur ce, voici quelques images.

[photo format= »650″ date= »20130319″ haut= »663″ numero= »023″]

[photo format= »650″ date= »20130319″ haut= »663″ numero= »030″ desc= »L’emblématique carré rouge subissant le courroux de Dame Nature »]

[photo format= »650″ date= »20130319″ haut= »663″ numero= »018″]

[photo format= »650″ date= »20130319″ haut= »663″ numero= »040″ desc= »La Chorale du peuple, issue d’Occupons Montréal, fut présente et entraina le public pendant près de 40 minutes. »]

[photo format= »650″ date= »20130319″ haut= »663″ numero= »052″ desc= »Alors que la nuit s’installait, les lampions et semblants de lampions commencèrent à s’allumer. »]

Vous pouvez trouver ces images dans ma banque d’images en compagnie de 14 autres. N’hésitez pas à me contacter pour en utiliser!

Colère 24h contre le matricule 728

Vendredi soir, entre 100 et 200 personnes se sont rassemblées au parc Émilie-Gamelin pour une manifestation nocturne. Actualité récente oblige, c’est la constable du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) portant le matricule 728 qui était l’objet de la marche, durant laquelle son congédiement et une enquête publique sur le comportement des forces policières furent réclamés.

Pour moi, ce fut l’occasion de tester ma dernière acquisition, l’appareil-photo Nikon D7000, dans ses performances ISO. Et le résultat fut concluant: à 6400 ISO dans l’obscurité, j’obtiens un bruit tout à fait acceptable. Pierre-Luc est heureux.

On y va donc en images.

[photo format= »650″ date= »20121012″ numero= »010″ haut= »663″]

[photo format= »650″ date= »20121012″ numero= »018″ haut= »663″]

[photo format= »650″ date= »20121012″ numero= »031″ haut= »664″]

[photo format= »650″ date= »20121012″ numero= »037″ haut= »663″]

[photo format= »650″ date= »20121012″ numero= »044″ haut= »664″]

[photo format= »650″ date= »20121012″ numero= »052″ haut= »663″]

Voilà!