Un One-night dans les buissons

Si vous suivez ce blogue un minimum, vous avez compris que mon dada est le photojournalisme. Mais la macrophotographie est aussi un terrain que j’aime explorer. Réunir macro et Montréal, on pense tout de suite aux Papillons en liberté au Jardin botanique, dont j’aurai bientôt quelques photos pour vous. Mais ce soir, je vous propose plutôt un regard privilégié sur un One-night dans les buissons, celui de scarabées japonais.

L’été dernier, quiconque prenait l’autobus devant l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal (HSCM) ne pouvait les manquer, ils ont littéralement envahi les buissons. Pour en savoir plus sur les ravages qu’ils font au Québec, je vous laisse les liens vers deux textes, soit un non-signé de Radio-Canada et un autre de Pierre Gingras dans La Presse.

Sans titre - Deux scarabées japonais, mâle et femelle, se reproduisent en fécondant les oeufs.
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

Sans titre - Un scarabée japonais se nourrissant de feuilles.
© Pierre-Luc Daoust, tous droits réservés

En extra, je vous laisse cette photo prise avec mon téléphone cellulaire et publiée sur Instagram.

La septième patte

Une photo publiée par Pierre-Luc Daoust (@pierrelucdaoust) le

Laisser un commentaire