Dans la rue en mémoire d’Alain Magloire

Retour en arrière. Lundi, devant le terminus d’autocars, la police ouvrait le feu sur Alain Magloire, un itinérant souffrant de problèmes mentaux, alors qu’il se faisait menaçant et agressif avec un marteau en mains. Comme l’habitude le veut, le scepticisme s’est installé au-dessus de la version policière de l’histoire, mais cette fois il est nourri grâce à des témoins oculaires qu’a rencontrés le journaliste de La Presse David Santerre.

Une vigile de commémoration a donc suivi hier soir. Partie du parc Émilie-Gamelin vers le quartier général du SPVM avec, évidemment, un arrêt devant le terminus, la vigile a rassemblé environ une centaine de personnes. Voici sept images que je vous ai rapportées de l’événement.

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »662″ numero= »002″]

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »662″ numero= »005″]

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »662″ numero= »007″]

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »662″ numero= »009″]

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »662″ numero= »012″]

Ci-dessous, le militant Benoit Valiquette remet un marteau en plastique aux policiers devant leur quartier général, symbole que les troupes ont évidemment ignoré.

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »662″ numero= »014″]

[photo format= »650″ date= »20140204″ haut= »685″ numero= »017″]

Une histoire à suivre!

Une réflexion au sujet de « Dans la rue en mémoire d’Alain Magloire »

  1. Belles photos! Je demeure un peu loin de Montréal mais si j’avais eu vent de cette vigile, j’aurais mis une chandelle à ma fenêtre pour vous soutenir de chez moi. Une bien triste histoire. Il y a beaucoup trop de morts causées par les meurtriers en uniforme.

Laisser un commentaire